La Lettre N° 12 – « Cioran dans la cuisine de Lucullus »

Pentru Cioran, mâncatul: un ritual, un act de civilizație, o poziție filozofică.
For Cioran, eating: A ritual, an act of civilization, a philosophical position.
Pour Cioran, manger : Un rituel, un acte de civilisation, une position philosophique.

📜 Nous arrivons à notre douzième lettre de « Cioran dans la cuisine de Lucullus », un titre qui est le reflet de mon expérience en Roumanie depuis 1996 et de ces interrogations qui tournent encore sur la professionnalisation des métiers de bouche et associations HORECA souvent empêtrées dans le besoin urgent de reconnaissance et le désir de brûler les étapes de la célébrité, entre manque de vision et réflexes anachroniques.

🖋 L’écrivain roumain Emil Cioran racontait dans une interview à un quotidien espagnol d’octobre 1977 qu’en Roumanie il mangeait « comme un animal » inconscient, « sans se soucier de ce que manger signifie ». Arrivé à Paris, il se rend compte que la nourriture est « un rituel, un acte de civilisation, presque une position philosophique » (Entretiens, Gallimard, 1995, p. 28).

Pour transmettre ces valeurs d’excellence, nous nous inspirons de ces chefs qui parlent d’éducation au mieux manger et pratiquent dans les écoles une éducation impliquée au plus près des élèves. Sans oublier qu’à l’époque où Cioran découvrait la gastronomie, Claude Terrail était à Bucarest comme officier de bouche à l’Ambassade d’Egypte, aussi celui-ci m’avait accueilli chez lui en haut de sa tour en me parlant longuement un jour de l’année 2000, de cette influence française qu’il avait fait vivre à « Joie est » = « Bucur esti ». Article Tour D’Argent, Tarom Insight – 2000.

Régis Marcon : L’éducation est au cœur du changement, par l’apport de savoir, savoir-faire et savoir être. Nos enfants doivent être au plus tôt formés à l’esprit critique, qui fait défaut à tant de nos concitoyens aujourd’hui, le niveau des débats publics et des discussions sur les réseaux sociaux en est quotidiennement la triste preuve. Car toutes les opinions ne se valent pas, selon qu’elles sont nourries par le savoir ou l’ignorance, par une réflexion ou une idée reçue.

Mais aussi Olivier Roellinger pour sa « Révolution délicieuse », Paul Bocuse, Marc Veyrat, de nombreux chefs rencontrés ces différents Bocuse d’Or depuis un premier article publié en Roumanie en 1997 (2000+), et bien évidemment Alain Alexanian, (recommandé par Monsieur Paul lors de notre premier entretien en 1997) et notre parrain depuis 2017 qui nous a cédé les droits de son livre « L’art de bien manger bio » pour une traduction et une diffusion dans toutes les bibliothèques des écoles de Roumanie mais également référencée à la Bibliothèque Nationale de Roumanie afin de soutenir les arguments des cadres didactiques et professeurs en soutien de leurs cours sur une alimentation ;

Bon pour le goût, bon pour la santé, bon pour la planète !

En Roumanie, le 25 mai est la date limite jusqu’à laquelle toute personne physique qui paie l’impôt sur le revenu, quelle que soit la source de ce revenu (salaire, droit d’auteur, pensions, dividendes, etc.), peut décider de diriger 3,5 % de son impôt vers une organisation associative.

Versez 3,5% de l’impôt sur le revenu, à l’aide du formulaire 230,  à l’ASSOCIATION SARBATAOREA GUSTULUI qui depuis 2014, est pionnière des préoccupations devenues aujourd’hui primordiales tant pour la Commission européenne que pour les autorités de Bucarest et la Direction du développement durable. Construire la Roumanie synonyme de «Jardin Vert de l’Europe » pour une image durable d’un pays attachant, multiple, francophone.

✒ Ce livre couvre une histoire de notre alimentation, les principes qui régissent notre microbiote, les alicaments qui nous permettent de nous défendre, comme des sujets allant du fonctionnement de l’estomac et du corps aux régimes alimentaires (nocifs pour le corps à long terme), des vitamines et des minéraux aux conseils pour une cuisine simple et anti-gaspillage. Bref, c’est un livre qui nous apprend à être plus conscient de notre corps et à trouver l’équilibre alimentaire avec les exceptions et les sensibilités pour chacun de nous d’avoir son libre arbitre face à son alimentation.

En Roumanie : La culture du goût évolue avec ce style de « reality show », misant davantage sur l’apparence et la notoriété que sur le travail et la probité !

👉 Les vraies valeurs de l’alimentation passent par la restauration d’une « culture alimentaire sur notre façon de manger » (connaissance des produits et des personnes qui les produisent), en acquérant des compétences pratiques (savoir cultiver des légumes, comment mieux cuisiner les aliments en pleine connaissance de la sécurité alimentaire »), redécouvrir également les plaisirs sensoriels.

🍽 L’art de bien manger est une arme de pédagogie massive.

En mai je mange vrai, qu’est-ce que c’est ?

En Mai, améliorez votre quotidien et votre santé, en adhérant au défi « En Mai je Mange Vrai ». Un défi pour permettre à tous d’en apprendre plus sur les enjeux de l’ultra-transformation pour votre santé, la planète et votre portefeuille ! Oubliez vos idées reçues, Manger Vrai, c’est facile, pratique, et accessible à tous !

Vous êtes curieux ? https://siga.care/newsletter-mai-vrai/

L’Ofotbanen, la première ligne de train construite au-delà du cercle arctique

Midnight train ; l’Ofotbanen, la première ligne de train construite au-delà du cercle arctique. Une ligne ferroviaire reliant le Victoria Havn (l’actuel Narvik), en Norvège, et la ville suédoise de Kiruna, elle-même située au-delà du cercle polaire arctique, ce qui en fait la seule ligne ferroviaire norvégienne à être reliée au réseau suédois sans être connectée au reste du pays.

https://www.midnight-trains.com/post/ofotbanen-the-first-train-beyond-the-arctic-circle

Engagé pour le mieux manger en Roumanie depuis 2014, Sarbatoarea Gustului signe le manifeste.

Mettre en place une véritable éducation à l’alimentation est aujourd’hui une urgence. Les raisons sont nombreuses. D’abord, un double constat : d’une part, une déconnexion avérée entre agriculture et société, conséquence d’une modification profonde de la sociologie française en 2 à 3 générations. Ensuite, la transmission intrafamiliale a disparu. De fait, on ne cuisine plus en famille et la méconnaissance alimentaire est grande. Nous devons ce droit à l’éducation à l’alimentation à nos enfants européens. Bon pour le goût, bon pour la santé, bon pour la planète !

https://www.openagrifood-orleans.org/wp-content/uploads/manifeste_education_a_lalimentation_VF-1.pdf

C’est peut-être
Une goutte dans la mer
C’est peut-être
Une goutte d’eau dans le désert
Oui mais c’est sa raison d’être

Manger du sens –  Raison d’être, aider les acteurs alimentaires à faire mieux.

Nous savons combien l’engagement de chacun est nécessaire pour soulever des montagnes et faire bouger les lignes. Avec vous, nous voulons : Aider les acteurs alimentaires et les territoires à faire de mieux en mieux pour innover, se transformer ou se réinventer.

https://www.mangerdusens.fr/raison-detre

Le printemps bat son plein chez Bleu-Blanc-Coeur

Malgré le contexte actuel, la dynamique positive continue pour Bleu-Blanc-Coeur et le collectif entier d’adhérents et d’utilisateurs prescripteurs a été très actif ces dernières semaines. Voici quelques-unes des dernières actualités des membres du réseau Bleu-Blanc-Coeur.

https://bleu-blanc-coeur.org/actualites/la-vie-de-association/le-printemps-bat-son-plein-chez-bleu-blanc-coeur/

Prix gourmand : Des nouveautés qui impactent !

Par Freddy Thiburce – Manger du sens

La remise des Prix Gourmand organisé par EventFlow a eu lieu le 19 avril dernier au Shangri La à Paris. Cette première édition du Prix Gourmand a permis de récompenser plus de 40 produits et services alimentaires engagés. Le Jury d’experts était composé de : Morgane Leclercq, Rédactrice en chef du magazine Gourmand et Directrice des rédactions de Com’Presse, Franck Attal, Directeur général de EventFlow, Marie Venditelli, Directrice des rédactions PGP (Publication Grand Public) du Groupe Reworld Media, Sophie de Reynal, Directrice marketing de NutriMarketing, Aurélie d’Assignie, Cheffe & Dirigeante de VeryFoody et de Freddy Thiburce, Dirigeant de Manger du sens.

https://mangerdusens.ecdys.fr/departments/18/news/206

Meaux. Nommé expert en cuisine, il veut aider les enfants à mieux manger

Stéphane Lostetter, habitant de Meaux et cuisinier de formation, vient d’être nommé expert en cuisine traditionnelle. Il veut se servir de ce titre pour sensibiliser les enfants.

https://actu.fr/ile-de-france/meaux_77284/meaux-nomme-expert-en-cuisine-il-veut-aider-les-enfants-a-mieux-manger_50661462.html

Lait, pissenlit, toile d’araignée : le dressing du futur montre sa vraie nature

Au-delà de toutes les matières durables mentionnées plus haut, les fibres de coco, de bambou, ou de lotus, constituent également le futur de la mode. Reste désormais à savoir lesquelles sortiront du lot pour révolutionner à jamais nos placards. On lance les paris sur la soie de laboratoire, le mycélium, une matière issue du champignon, et les fruits et légumes – il en faut toujours – et le lait périmé, en bonne voie pour s’imposer comme les matières stars du futur.

https://www.ladepeche.fr/2022/02/14/lait-pissenlit-toile-daraignee-le-dressing-du-futur-montre-sa-vraie-nature-10110342.php

L’excellence du caviar d’élevage

Il existe 700 élevages d’esturgeons dans l’hémisphère nord et seulement deux dans l’hémisphère sud : en Uruguay et à Madagascar. Delphyne Dabezies explique la nécessité d’un accès à l’eau courante pour développer un tel business. „Après avoir arpenté des routes inimaginables, c’est Christophe qui a vu ce lac (le lac de Mantasoa) dans lequel on allait en week-end et qui était sous nos yeux depuis le début. Ça a été une étincelle. C’est là qu’on a décidé d’installer la pisciculture”. Selon les trois entrepreneurs, les plages de température de l’eau du lac de Mantasoa sont idéales. Entre l’hiver et l’été, l’eau varie entre 13 et 22 degrés, ce qui fait un „optimum de croissance”.

https://www.geo.fr/environnement/quand-le-caviar-vient-de-madagascar-un-produit-de-luxe-dans-lun-des-pays-les-plus-pauvres-du-monde-209622

CFA de la Gastronomie du Château de Lacroix-Laval 

Le printemps se réveille doucement, les premières fleurs ont éclos, les abeilles se mettent au travail, le potager conservatoire se pare de sa robe de printemps… L’occasion de vous annoncer que l’ouverture du Centre de Formation des Apprentis de la Gastronomie arrive à grands pas. En effet, le 5 septembre prochain, nous lançons toutes nos formations en cuisine, service, pâtisserie, boulangerie au sein même du Château de Lacroix-Laval !

Oui, mais pourquoi attendre cinq mois ? En effet, nous lançons pour la deuxième fois, des sessions de formation courtes en 1 an. Les prochaines rentrées démarrent les

9 mai et 13 juin sur notre site de Saint-Chamond. Les apprentis qui commenceront leur formation dans ces périodes auront l’opportunité de participer à l’ ouverture de notre restaurant bistronomique au Château de Lacroix-Laval.

Le CFA de la Gastronomie vous propose de participer à son atelier d’initiation d’art au cocktail lors du Salon du goût et des saveurs à Vourles, les 7 et 8 mai 2022 !

Chaque atelier dure 1 heure. Tarif : 15 euros / personne

Le CFA de la Gastronomie propose des formations en apprentissage sur 5 métiers de la restauration : cuisine, commercialisation et services, boulangerie, pâtisserie, sommellerie. Les formations, CAP, Bac PRO, mentions complémentaires sont ouvertes à tous les jeunes dès l’âge de 15 ans et aux personnes en reconversion.

Présidé par le chef étoilé Christian Têtedoie, nous avons la particularité d’être l’unique CFA en France à combiner gratuité de l’apprentissage et positionnement gastronomique.

Situé aux portes de Lyon, au sein du Château de Lacroix-Laval, notre CFA à l’avantage d’être ouvert au grand public avec 5 restaurants d’application : un restaurant gastronomique, un restaurant bistronomique, un salon de thé, un café et des salons de réception. Nous serons heureux de vous accueillir pour un déjeuner, un dîner ou un événement dès l’ouverture de nos restaurants en juillet 2022.

https://my.weezevent.com/atelier-cocktail-avec-le-cfa-de-la-gastronomie

Visite privée à l’Élysée, par Valérie Trierweiler !

17 minutes d’immersion au cœur du château.

Lorsque le savoir faire et l’excellence française sont mis à l’honneur, avec une longue séance sur les cuisines de Fabrice Desvignes, Bocuse d’Or 2007 et aux commandes des cuisines à la suite de Guillaume Gomez depuis mars 2021.

https://podcaststory.com/visite-privee-a-lelysee-par-valerie-trierweiler/

La conserve, alliée d’une alimentation sûre et durable

Au carrefour des attentes RSE, la conserve coche toutes les cases de l’alimentation durable, et ce en phase avec son époque, au moment où l’écologie prend une importance de plus en plus grande dans nos sociétés.

En effet, dans les conserves, c’est le procédé d’appertisation qui permet de conserver grâce à une stérilisation par la chaleur des aliments périssables dans des contenants hermétiques, et ce, sans ajout de conservateurs : les nutriments de ces aliments, comme les omégas 3, les minéraux, les vitamines… sont préservés.

https://www.laconserve.com/actualite/parution-du-rapport-dactivite-2020

2022 ; Impacts des produits phytopharmaceutiques sur la biodiversité et les services écosystémiques : résultats de l’expertise scientifique collective INRAE-Ifremer

Une fragilisation de la biodiversité et des services qu’elle nous rend

Dans les espaces agricoles de la métropole, ces produits sont impliqués dans le déclin des populations d’invertébrés terrestres (comme les insectes pollinisateurs et les coléoptères prédateurs de certains ravageurs des cultures), d’invertébrés aquatiques et d’oiseaux communs. De nombreux travaux ont permis d’identifier des effets directs aigus, allant parfois jusqu’à la mort d’individus, ou les effets d’une exposition chronique, dont certains peuvent se transmettre entre les générations. Des effets indirects ont également été constatés. Ils sont essentiellement associés à la réduction des ressources alimentaires (insectes et végétaux éliminés par les produits phytopharmaceutiques) ou à l’altération voire la suppression d’habitats.

https://www.inrae.fr/actualites/impacts-produits-phytopharmaceutiques-biodiversite-services-ecosystemiques-resultats-lexpertise-scientifique-collective-inrae-ifremer

Dijon ouvre sa Cité de la gastronomie et du vin, ambassade du repas français

Le 16 novembre 2010, l’Unesco ajoutait au patrimoine culturel immatériel le « Repas gastronomique à la française ».

Fort de cette reconnaissance, l’Etat français décidait en juin 2013 de créer un réseau de « Cités de la Gastronomie » afin de comprendre et expliquer au plus grand nombre en France mais aussi aux touristes, ce qui fait ce repas.

Quatre villes étaient retenues, avec chacune un thème :

  • Lyon avec pour thème alimentation et santé, et après le fiasco de sa première ouverture en 2019, la capitale mondiale de la gastronomie renaîtra en 2023 avec une meilleure implication des acteurs lyonnais, de la cuisine, des chefs, mais aussi des mécènes,
  • Paris-Rungis, très largement porté par la Semmaris pourvoyeuse de produits d’exception en France et dans le monde avec également sa mise en avant du mieux manger local pour tous les consommateurs parisiens via les boutiques mais aussi les cantines et restaurants collectifs (alimentation durable et gastronomie responsable),
  • Tours (sciences humaines et sociales)
  • Dijon, pour la culture de la vigne et du vin. « Un lieu d’exception pour célébrer l’art de vivre à la française » : Dijon a inauguré ce vendredi 6 mai la première Cité internationale de la gastronomie et du vin, avec pour mission de « raconter et faire vivre » avec des accents sur la “science” des accords mets-vins. Ce Food pairing tellement à la mode sur les réseaux !

https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/dijon-ouvre-sa-cite-de-la-gastronomie-et-du-vin-ambassade-du-repas-francais_2173009.html

Construire une dynamique vers le XV Congrès forestier mondial

Il s’est tenu le 19 avril 2022, le webinaire intitulé Making connections: Networking at the XV World Forestry Congress , a réuni plus de 100 participants du monde entier cherchant à s’engager et à acquérir des compétences pratiques en matière de réseautage. .

#WorldForestryCongress. « Construire un avenir vert, sain et résilient avec les forêts » Séoul du 2 au 6 mai 2022.

Le XVe Congrès forestier mondial sera accueilli par le gouvernement de la République de Corée du 2 au 6 mai 2022 et se tiendra au COEX Convention and Exhibition Center à Séoul. Le Congrès réunira des acteurs forestiers mondiaux pour examiner et analyser les principaux défis auxquels le secteur est confronté et les moyens de les relever. La participation est généralement diversifiée, avec une représentation de toutes les régions et de tous les secteurs ; y compris le secteur public et privé, les ONG, les OSC, les organismes scientifiques ou professionnels et les sociétés forestières, ainsi que ceux qui se soucient simplement des forêts et de l’environnement.

https://worldforestvoices.wordpress.com/2022/04/21/making-connections-networking-xv-world-forestry-congress/

Manger vrai