Comme le soulignait Jérôme Bocuse, avant l’édition 2021, ce Sirha sera historique.

Comme le soulignait Jérôme Bocuse, avant l’édition 2021, ce Sirha sera historique. « Une édition attendue et forte émotionnellement qui a ravi les professionnels après cette période si difficile à traverser pour l’ensemble du secteur ».

Adieu la morosité, dès les premiers pas, les gens se reconnaissaient derrière les masques, on se bise, et s’étreint, oubliée la période des distanciations, des restrictions, le SIRHA, c’est la grande fête de la cuisine, la bonne, la simple, celle du marché…chère à Monsieur Paul, et aujourd’hui du « Food » dans toutes ses composantes !

Touché et pénalisé par la crise sanitaire, après plusieurs mois de retard sur la date initiale, il était le bienvenu ce SIRHA 2021 qui pris tout son sens pour promouvoir les nouveaux modes de restauration.

Cette 20e édition a été marquée par la visite du président de la République Emmanuel Macron, – première visite d’un président en 40 ans – et surtout par la victoire du Lyonnais Davy Tissot au Bocuse d’Or. La salon a accueilli 149 100 visiteurs sur 4 jours et 2 116 exposants à Eurexpo. 350 innovations ont été présentées pendant le salon, dont les 12 lauréats des Sirha Innovation Awards.

Un succès tant pour les organisateurs que pour la Banque Alimentaire du Rhône qui a récolté 15 tonnes de nourriture. Un SIRHA éthique, exemplaire dans la lutte contre le gaspillage.

Cette année, et pour la première fois, les organisateurs du Sirha ont offert une place de choix à la Banque Alimentaire : un stand sur toute la durée du salon. Une aubaine puisque la Banque Alimentaire a pu être présente du jeudi 23 au lundi 27 septembre, dernier jour du salon.

On avait des boulangeries qui nous disaient, « vous passerez le soir à 18h on vous donnera du pain, des viennoiseries… ». Comme les autres années, 15 tonnes ont été récoltées au total et vont être redistribuées entre les 135 associations partenaires en fonction de leurs besoins, c’est un très bon résultat au vu des conditions actuelles. Pour la Banque Alimentaire le Sirha est toujours une grande réussite. Il se donne des produits exceptionnels, auxquels elle n’a pas accès durant l’année.

C’est une très belle réussite ce salon, dans la qualité comme dans la quantité des produits. C’est un apport supplémentaire qui est très apprécié par toutes les personnes dans le besoin.

Un bilan très positif pour les organisateurs « Cette édition du Sirha semble faire l’unanimité parmi les exposants », constate Olivier Ginon, Président de GL Events qui organise le Sirha. „Nous ne sommes pas loin des 150 000 professionnels, ce qui est remarquable en sortie de crise”.

D’autant qu’il s’agit avant tout d’un visitorat qualifié et qualitatif, venu pour retrouver ses fournisseurs après des mois d’interactions rendues impossibles par le Covid-19. Le Sirha 2021 a bien été l’édition résiliente que le Food Service attendait.

Pour couronner ce SIRHA qui a été une réussite puisque la France a remporté le Bocuse d’or grâce à Davy Tissot et son équipe. Devant encore et toujours le Danemark représenté par Ronni Mortensen et la Norvège en bronze cette année encore avec Christian Pettersen.

Le prix l’engagement sociétal revient à l’équipe de Colombie

Le prix du meilleur commis revient à Manuel Hofer de l’équipe Suisse

Le prix du take-away revient à l’équipe de Suède

Le prix de la recette sur plateau revient à l’équipe d’Islande

Si en 2019, le trio gagnant était Danemark, Suède, Norvège et l’Or gagné avec 2187 points, en 2021, Davy Tissot recueille 2428 points. Pour passer devant les pays nordiques, le candidat français a mis tous les atouts de son côté en devenant lui aussi une bête de concours. Aussi, l’annonce du président Macron d’inaugurer un centre d’excellence à Lyon pour la cuisine, un „Clairefontaine” consacré aux métiers de bouche mettra les équipes de France en condition pour se préparer à concourir dans des conditions optimales.

Le SIRHA est maintenant derrière nous, avec un bilan très positif. C’était une grande satisfaction de parcourir les allées du salon avec Alain Alexanian qui nous a cédé ses droits pour la publication et la distribution dans les écoles de Roumanie de son livre « l’Art de bien manger bio ». Grâce à lui, de belles découvertes et de très chouettes rencontres avec des gens engagés dans l’excellence et le mieux manger durable.

Petit changement peu mis en avant. Croisé dans les allées du village, Alain Vavro qui travaillait avec Paul Bocuse depuis plus de 3 décennies, confirme son éviction du design de l’assiette à l’unisson de Villeroy et Boch. La nouvelle assiette du Bocuse 2021, est signée Bernardaud, avec un dessin presque japonisant de sérénité, peut-être pour faire contrepoids à la période que nous avons traversé.

Assiette Bocuse

Reflète-t-elle l’esprit du créateur du concours, chacun se fera son idée.

L’alimentation humaine génère 30 % des émissions de GES mondiales et 80% des emballages ménagers sont issus de l’alimentation dans les pays riches.

Pour Régis Marcon « Nos enfants doivent être au plus tôt formés à l’esprit critique, qui fait défaut à tant de nos concitoyens aujourd’hui, le niveau des débats publics et des discussions sur les réseaux sociaux en est quotidiennement la triste preuve. Car toutes les opinions ne se valent pas, selon qu’elles sont nourries par le savoir ou l’ignorance, par une réflexion ou une idée reçue ». C’est dans cet esprit que la Fête du Goût Roumanie 2020/2030 s’est engagée depuis 2010 pour le mieux manger durable, la révolution délicieuse et la transmission des valeurs de la véritable cuisine du marché, en devenant associé en 2021 de Time for The Planet.

Parce que les grands chefs sont au fait de l’alimentation locale, saisonnière depuis des années. Ce sont aujourd’hui de vrais prescripteurs du mieux manger durable. Coutumiers des rencontres avec les élèves de tous les âges, éducateurs dans les écoles, les lycées, les universités. Conseillers pour la restauration collective et promoteurs des produits de producteurs auprès de leurs clients.

Mobiliser les chefs pour faire passer le message à grande échelle : Bon pour le goût, bon pour la santé avec Time for the Planet

Parce que dans toute l’Europe, chaque citoyen doit pouvoir de décider de son alimentation en pleine connaissance des enjeux climatiques et en toute transparence, pour sa santé, pour les générations futures, pour la préservation de la biodiversité et le respect du vivant.

Merci à tous les grands chefs étoilés qui signent notre « Toque collector » chaque année en soutien à nos actions éducatives de sensibilisation à la culture du goût.

Partis ensemble en colonie de vacances, pas de malaise avec « Pisser sous le douche » pour Jérôme Bocuse le Président du Bocuse d’Or et Christophe Marguin, le Président des Toques Blanches Lyonnaises depuis 2006

Rendez-vous fin janvier 2023 pour la prochaine édition !